12. juil., 2022

La SNCF continue de chercher des collaborateurs tout cet été

La compagnie ferroviaire peine à pourvoir de nombreux postes. La faute en partie, selon les syndicats, à l’éraillement du sacro-saint statut des cheminots. On fait le point sur les offres d’emploi à pourvoir dans nos territoires.

J’ai fait plusieurs métiers... mais en restant dans la même boîte toute ma carrière », glissait il y a quelques jours, sourire en coin, un jeune retraité de la SNCF. La compagnie ferroviaire tricolore est en effet connue pour abriter pléthore de métiers, et surtout, faciliter les passerelles entre différents domaines grâce à des programmes de formation en interne.

Si le tant convoité statut des cheminots a été écorné, selon les syndicats, la flexibilité de carrière offerte par le groupe reste un atout - si ce n’est le premier - de ce mastodonte. Une carte non-négligeable à cette époque de reconversions en série.

Comme partout dans l’Hexagone, les entreprises du groupe de transport recrutent différents profils dans la Marne et les Ardennes.

Ingénieur, électricien, conducteur, agent d’escale, des dizaines de postes sont à pourvoir en ce moment

Deux agents d’escale

C’est une figure bien connue des gares : l’agent d’escale. Ce poste est capital à plus d’un titre. Non seulement, il assure des missions de sécurité et d’informations auprès des voyageurs, mais surtout il veille à respecter les procédures afin que les trains partent et donc arrivent à l’heure. Côté rémunération, le brut annuel avoisine les 22 000 euros.

Un agent d’escale ferroviaire est actuellement recherché à la fois à Châlons-en-Champagne et à Épernay. Pour candidater : www.emploi.sncf.com ou ge.ter.recrutement@sncf.fr

Un conducteur de train

Autre figure indiscociable d’une gare : le conducteur de train. Une mission aussi essentielle que pointilleuse. Après 12 mois de formation, le conducteur de train a la lourde responsabilité de transporter sans encombre et à temps des voyageurs d’un point A à un point B. Sans parler de respecter les règles de sécurité et la signalisation ferroviaire, le conducteur doit également informer en temps réel les équipes SNCF du déroulement du trajet. Tâche plus méconnue, c’est aussi lui qui est chargé de réaliser les premiers dépannages en cas d’incident. La rémunération de départ est fixée à 25 000 euros bruts annuels. À cela s’ajoute les indémnitées liées aux horaires décalés (3x8, week-end de jours fériés).

Un conducteur de train TER est recherché actuellement à Reims. Pour candidater : www.emploi.sncf.com ou ge.ter.recrutement@sncf.fr

Des opérateurs du service électrique

SNCF Réseau, entreprise chargée de la gestion et de la maintenance des infrastructures ferroviaires, recrute plusieurs opérateurs du service électrique en CDI en Champagne-Ardenne.

Ces techniciens basses ou moyenne et haute tension sillonnent le réseau afin de surveiller, entretenir et moderniser les installations électriques nécessaires au bon fonctionnement des trains. Un candidat sans diplôme, ni expérience, débutera avec une rémunération légèrement plus élevée que le Smic. À cela s’ajouteront l’intéressement et les gratifications. Des profils d’ingénieur maintenance génie civil ou électrique sont également recherchés par la société.

Des postes à pourvoir à Reims, Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne, Épernay et Vitry-le-François. Pour postuler, envoyer une lettre de motivation et un CV à l’adresse emploi-ica@sncf.fr à l’attention d’Amélie Campion.

Apprendre son métier en alternance

La SNCF dispose de son propre outil pour former ses futures recrues à plus d’une vingtaine de cursus techniques et commerciaux : L’école des métiers. Les élèves de cet institut un peu particulier peuvent ainsi acquérir des compétences théoriques et pratiques, validées par un diplôme reconnu par l’État. Des enseignements délivrés gratuitement par apprentissage. Non seulement les cours sont gratuits mais en plus l’apprenti est rémunéré. Technicien de maintenance, agent de sûreté ou encore commercial en gare, les différentes offres d’alternance sont compilées sur le site emploi de la SNCF. Avant de postuler, les candidats peuvent passer un test en ligne grâce à un analyseur de CV. Un premier filtre pour départager les nombreuses voies offertes par la compagnie ferroviaire.