30. juil., 2022

Week-end de chassé-croisé classé noir dans le sens des départs, et rouge pour les retours

La circulation sur les routes et sur les rails est chargée ce week-end sur les grands axes en France, en raison, notamment, du traditionnel chassé-croisé entre vacanciers « juillettistes » et « aoûtiens ». Ils étaient ralentis sur 862 km vers 11 h 30 samedi, au niveau national, précise le service public de l’information routière Bison futé.

La journée de samedi classée « noire »

BUSÉ FUTÉ

Samedi, dans le sens des départs, la circulation sera « noire » – circulation extrêmement difficile – sur la grande majorité des axes routiers. Comme à l’accoutumée, la circulation est particulièrement difficile en vallée du Rhône dans la descente, avec plus de 150 km de bouchons.

En direction du sud, le temps de parcours Lyon-Orange est ainsi de cinq heures vingt au lieu d’une heure et demie, et de deux heures au lieu d’une heure et demie, entre Orange et Lyon. L’A10, qui relie la région parisienne à Bordeaux, est la plus encombrée, avec 105 km de bouchons en fin de matinée, et 85 km sur l’A9, vers sur le sud, pour ne citer que les axes les plus touchés.

BISON FUTÉ

Pour le transport de marchandises à des fins humanitaires à destination de l’Ukraine et des pays limitrophes, l’arrêté du 21 juin 2022 lève, jusqu’au 2 octobre 2022 inclus, les interdictions de circulation des véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes.

Des bouchons sont également attendus dimanche, journée classée « orange » – circulation difficile – dans le sens des départs, mais « rouge » le long de l’axe du Rhône. Dans le sens des retours, la circulation devrait se fluidifier, mais des ralentissements sont prévus dans le quart sud-est.

Vendredi avait déjà été classé rouge, mais il y a eu moins d’embouteillages qu’en 2021, avec un pic de 753 kilomètres de bouchons enregistré à 17 h 30 sur tout le territoire, contre plus de 1 000 km vendredi 30 juillet 2021, respectant ainsi la tendance : depuis le début de ces congés scolaires, le trafic sur les autoroutes est moins important qu’en 2021 lors de la même période.

Un incendie ralentit les TGV Méditerranée dans la Drôme

Un feu qui s’est déclaré en fin de matinée, au sud de Valence, à proximité de la ligne à grande vitesse reliant Lyon à la Méditerranée, perturbait la circulation des TGV samedi. Les TGV ont immédiatement été détournés sur la ligne classique, ce qui entraîne « des retards de quarante-cinq à soixante minutes », mais les trois rames déjà engagées auront deux à trois heures de retard, a déclaré un porte-parole de la SNCF. La circulation des trains a repris à la mi-journée, après une grosse heure d’interruption, a-t-il complété un peu plus tard.

Le feu, parti d’une aire de repos de l’autoroute 7 (A7) dans la commune d’Allan (Drôme), a été fixé après avoir brûlé 3 hectares, selon le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) de la Drôme.

Un million de voyageurs sont attendus

La journée de vendredi était, par ailleurs, la journée la plus chargée de l’été pour la SNCF, avec 400 000 voyageurs attendus sur les grandes lignes. Le niveau des réservations de trains pour l’été est déjà 10 % supérieur à celui de l’été 2019, avant la pandémie, a expliqué la compagnie ferroviaire publique.

De vendredi à dimanche, un million de voyageurs sont attendus en tout, et un tiers des TGV sont complets sur le week-end, a annoncé la SNCF. Pendant ces trois jours, 800 TGV et Intercités circuleront quotidiennement. Les gares parisiennes, mais aussi celles de Lyon, Bordeaux, Marseille et Avignon, devraient être les plus fréquentées.