25. août, 2022

Hérault : les retards de trains étaient dus à des vols de batteries de la SNCF, commis par une même famille

Publié le 25/08/2022 à 08:57

Les faits se sont déroulés à plusieurs reprises, causant des retards sur le réseau de trains. Un premier vol impliquant quatre membres de la famille s’est déroulé le 11 juin dernier à Joncels. Les individus se sont introduits sur les voies ferrées afin d’accéder au centre accumulateur où se trouvaient les batteries. Une fois le toit plié et la porte arrachée, le coffre de protection a été forcé et le cadenas cassé. Les mêmes faits se sont reproduits dans la nuit du 13 au 14 août par un seul individu, ainsi que le 16 août, par deux d’entre eux, à Bédarieux. 12 batteries supplémentaires ont été volées.

C’est un soulagement pour la SNCF. Cinq membres de la même famille ont été arrêtés et déclarés coupables du vol de 36 batteries appartenant à l’entreprise ferroviaire. Des circonstances aggravantes contenant destruction et dégradation ont également été retenues.

De 6 à 18 mois de prison

Les prévenus ont tous reconnu les faits et ont expliqué se servir des batteries pour alimenter leurs terrains en électricité. Ils ont justifié leurs actes par leur manque de moyen pour se procurer des batteries légalement. Une unité valant 5 000 €. Ils ont également appris le danger de mort qu’ils encouraient en se rendant sur cette partie des voies et disent ne pas en avoir eu conscience.

La SNCF a expliqué que ces batteries étaient utilisées en cas de panne et a demandé réparation du préjudice. Le montant précis du préjudice ne sera connu qu’à l’audience du 12 décembre prochain.

Quatre d’entre eux, dont trois possèdent un casier vierge ont été condamnés à 6 mois de prison avec sursis. Le dernier a écopé de 18 mois d’emprisonnement et d’un maintien en détention en raison d’un casier judiciaire faisant déjà état des mêmes faits.

HELOISE BLONDEL