22. nov., 2022

La SNCF lorgne sur Rome depuis Paris et Lyon

Desservant déjà Turin et Milan, la SNCF envisagerait d'aller plus loin en Italie. Alors que Trenitalia s'est installé sur le marché français, la SNCF pourrait à l'inverse lancer une ligne TGV de Paris à Rome et Naples via Lyon.

Par Stéphane Jaladis -

21 novembre 2022

C’est une information parue dans le journal italien Il Sole 24 Ore qui n’est pas passée inaperçue de ce côté des Alpes : la SNCF envisage de se lancer plus avant dans la Botte, après sa desserte de Milan depuis Paris. A partir de 2026, elle compterait ainsi desservir, depuis Paris via Lyon , un total de 14 villes italiennes jusqu’à Rome et Naples.

Cette expansion peut être perçue comme une réponse aux ambitions de Trenitalia qui est venue tailler des croupières à la compagnie française sur son axe le plus rentable Paris-Lyon-(Turin-Milan) avec sa Frecciarossa. Un an après son lancement, Trenitalia dressera d’ailleurs mi-décembre un nouveau bilan de son activité dans l’Hexagone.

Pour s’implanter en Italie, la SNCF compte sur son futur TGV M assemblé par Alstom à La Rochelle, dont la première rame a été présentée officiellement il y a quelques semaines. Quinze des 115 rames commandées seront en effet dédiées aux liaisons transfrontalières opérées par la SNCF. La compatibilité du futur TGV avec le réseau ferroviaire italien permettra d’augmenter le nombre de fréquences vers Turin et Milan et de développer l’offre vers des villes plus au sud. Et ceci sans attaquer de front Trenitalia, la SNCF s’abstenant pour l’instant de lancer des dessertes directes entre les grandes villes italiennes.